Préparez votre cabane en bois au printemps en 7 étapes

Partage
Mode d'emploi Adeline Navarro

 

PRÉPARER SA CABANE EN BOIS POUR LE PRINTEMPS EN 7 ÉTAPES

Stoïque et immuable durant les conditions hivernales les plus rudes, votre cabane en bois demeure une constante imperturbable dans votre jardin. Il y a de quelques mois de ça, nous vous livrons 5 conseils pour préparer votre bunkie à passer l’hiver. Aujourd’hui, il est grand temps d’ouvrir à nouveau les portes de votre cabane en bois pour vous préparer à la belle saison.  

1. Assurez-vous que la toiture ait bien vécu les tombées de neige

La neige et la glace sont loin d’être occasionnelles. Après plusieurs mois à soutenir le poids de l’hiver, il est important de vérifier l’état général de votre toiture. À première vue, la toiture ne doit être alternée d’aucune manière. La toiture doit demeurer étanche et l’eau doit s’écouler naturellement pour assurer la durabilité de votre cabane.  

2. Vérifiez si le dégel n’a pas endommagé vos fondations

Aussi bon signe que ça soit, la fonte de la neige peut déséquilibrer les fondations de votre cabane en bois. Lorsque qu’une porte ou une fenêtre coince dans son cadre, ne se ferme pas totalement ou demande un peu de force pour y parvenir; voilà un des premiers signes indiquant un soulèvement ou un affaissement de la structure. Si tel est le cas, faites une mise à niveau du bâtiment à l’aide de cales.  

3. Inspectez vos portes correctement

Au même titre que notre corps demande quelques étirements au réveil pour se mettre en route, votre cabane en bois a  – elle aussi – besoin de bouger à l’éveil du printemps. Actionnez vos portes et fenêtres; ouvrez et fermez-les. Au besoin, vous pouvez lubrifier les pentures, charnières et poignées de vos portes. Pensez aussi à vérifier si vos moustiquaires sont toujours en état. Il arrive que certains rongeurs et oiseaux peuvent les abîmer.  

4. Nettoyez vos joints d’étanchéité

Mieux vaut prévenir, que guérir… même avec votre cabane en bois ! Lorsque vous songez à ouvrir à nouveau votre bunkie, il est toujours bon de rafraîchir les finitions et les joints d’étanchéité. Ou du moins, d’y prêter attention pour s’assurer que tout soit bien étanche et propres. Il est toujours plus facile de faire des retouches à chaque année plutôt que devoir tout refaire une fois trop tard.  

5. Dégagez la place autour de votre bunkie

Profitez des températures douces naissantes pour vérifier la végétation autour de votre cabane en bois. Laissez votre bunkie respirer en vous assurant qu’il n’y ait pas d’arbre, arbuste ou tout autre type de pousse qui empêchent la bonne circulation d’air sous la structure du plancher, les murs et la toiture. En somme, faites de la place autour de votre cabane en bois, cela ne la mettra jamais de trop en valeur dans votre jardin.  

6. Inspectez les murs extérieurs de votre cabane en bois

Pour des raisons esthétiques ou pratiques, il se peut que vous ayez appuyé ou accroché des objets sur les murs extérieurs de votre bunkie. Il se peut aussi qu’ils retiennent de l’humidité et favorisent la croissance de mousse. À long terme, la mousse est le véhicule de choix pour le développement de moisissure. Pensez donc à vérifier que tout soit en ordre sur vos murs.  

7. Aérez votre bunkie sans modération

Un peu d’air ne fera jamais de mal à votre cabane en bois, peu importe l’utilisation que vous en faites. Donnez un air neuf à votre intérieur. Toutefois, si vous avez entreposé des produits inflammables, de l’engrais ou tout autre produit de cette nature pendant l’hiver, il est essentiel que vous vérifiiez si aucun d’entre eux n’a coulé pendant l’hiver. Si c’est le cas, nettoyez généreusement et ventilé tout autant.  

Si vous êtes intéressé par l’un des produits Wiserwood, n’hésitez pas à nous appeler au 1-888-749-4737.

Pour rester inspiré et recevoir toutes nos derniers projets créatifs, articles et promotions, inscrivez-vous à notre infolettre !

Tags: